La Chaleur des Grands Froids – Retour sur la Nuit en Igloo

THE IGLOO’S NIGHT FEVER – Edition 9 – COL DU HAUT FOUR – MONT d’ORISAN

Les étudiants de l’Université de Savoie-Mont Blanc ont récidivé dans l’art de survivre en Montagne, dans la nuit du Samedi 14 au Dimanche 15 Mars dernier. Pour la 9° année, 15 étudiants de l’Université se sont inscrits pour vivre les douceurs nocturnes d’une nuit dans la neige, activité proposée par le SUAPS.

L’endroit choisi malgré des conditions de neige rare dues au redoux des dernières semaines, et une météo annoncée peu propice à la motivation, a été à la hauteur de leurs attentes. En effet, après Le Margériaz, le Grand Roc, la pointe de la Galoppaz, le Mont Charvet, Le Mont Morbié, le col d’Arclusaz, le Col d’Orgeval, et la pointe de la Sambuy, cette année, l’Université de Savoie-Mont Blanc a marché sur Le Mont d’Orisan, après une nuit en Igloo et équipée de raquette à Neige.carte Igloo

Après le trajet effectué en minibus, les sacs ficelés, les derniers préparatifs mis en place, lacets liés, bâtons en main et raquettes au pied (…euh non, en fait), ce sont des équipiers chargés (parfois trop) pour affronter la nuit, qui s’attaquent à l’ascension du Col du Haut Four, premier point de mire de leur expédition. La progression est parfois difficile, sur terre, roche et neige enfin, avec une solidarité dans le groupe qui permet à chacun d’atteindre ce premier objectif.Igloo mars 2015 (6)

Après un rapide déjeuner, entre chalet et chèvrerie d’alpage, refuge indispensable en cas de condition climatique difficile, les négociations sur le lieux du camp de base ont lieu. Quelques brefs échanges, une bonne estimation du groupe, de l’heure, et de la beauté du secteur permettent d’établir un plan auquel chacun adhère. Les consignes sont claires, la décision est prise aussi ferme qu’un doigt levé vers une cible dans la ligne de mire. Les plus vaillants partent en repérage…

Igloo mars 2015 (34)IMGP7143… bref, les hommes présents…

Au rapport, le secteur est approprié, la neige en quantité suffisante, avec plus d’un mètre cinquante d’épaisseur par endroit, sur ce versant Nord (Ubac) du Mont d’Orisan. Le périmètre de construction est défini, c’est alors une course contre la nuit qui commence pour que les abris à neige soient construits avant que les dernières lueurs du jour ne disparaissent, que le feu soit prêt à être allumé pour se réchauffer. Chacun revêt de la tête au pied, un équipement de rigueur, voire plus encore… et c’est une vrai lutte du corps, de la raquette et de la pelle à neige qui se met en œuvre…

DSCN1880DSCN1976 SAM_4454

Un vrai combat contre les éléments, l’Homme contre la nature…

Igloo mars 2015 (35)Igloo mars 2015 (36)

Après l’effort, le réconfort. Tout a été mené de main de maître, tous auront une place pour dormir… ou au moins passer la nuit… Chacun se réchauffe avant de regagner son abri; Saucisses, nouilles, soupes, chocolats et chamalos…

  Igloo mars 2015 (90)

Au petit matin, après une nuit calme et réparatrice, mais aussi parfois courte, froide, humide, glissante et bien serré les uns contre les autres, chacun se réveille avec l’esprit clair et l’œil vif.

DSCN1922

Le feu est ravivé pour le petit déjeuner, et le groupe s’attaque aux dernières centaines de mètres qui les séparent du sommet:

DSCN1956

La météo annoncée a offert quelques réticences, mais la surprise était des meilleures quand le ciel du Samedi est resté dégagé toute la journée. Les couches de nuages du dimanche offraient de belles lumières, pour une vue sur le massif du Mont Blanc.

DSC_0181Tout le matériel est utilisé dans les règles de l’art, même la couverture de survie a été de rigueurIgloo mars 2015 (159)

Au final tout le monde, est bien rentré, l’expérience ainsi vécue se résume en un geste…Igloo mars 2015 (174)