Focus sur un sportif de haut niveau

Au sein même de la fac, il existe plusieurs champions souvent peu connus mais qui ont du mérite !

Aujourd’hui, nous nous intéressons à Étienne LOISEL, adepte du trail et vainqueur de la corrida nocturne l’année dernière !

etienneloisel2

Salut Etienne, tout d’abord peut tu nous expliquer en quoi consiste le trail ?
On peut définir le trail comme de la course à pied « nature ». C’est majoritairement de la course sur chemins, parfois un peu de route, mais le concept de base du Trail c’est de quitter le bitume pour les chemins, les sentiers, les champs… C’est, selon Etienne, une quête de liberté sportive, d’autant plus quand ils se font en montagne voir en haute montagne (Skyrunning).

Il y a aussi la vision compétitive du Trail : je pense qu’un trailer aime se mesurer aux autres mais aussi aux conditions environnementales. Personnellement ma formule préférée est le Kilomètre vertical : grimper le plus vite possible 1000m de déniv positif.

En parlant de la vision compétitive, racontes nous ta victoire à la corrida nocturne ?
C’est toujours bon à prendre une victoire ! Même s’il n’y avait que des étudiants et pas les gros coureurs du coin, c’est rassurant de gagner, ça motive et ça permet de se situer par rapport au plan d’entrainement. De plus, ce soir là, j’avais des grosses sensations, aériennes, et c’est parfaitement ce qu’on recherche quand on court.

Le trail est-il accessible à tous ? Faut t’il un entrainement spécifique ?
Le Trail, c’est accessible à tous, sous certaines conditions. Bien sur, un novice ne doit pas se lancer tête baissée dans un Ultra Trail par exemple. Sans faire de bêtises de la sorte, le Trail court (de 10 à 30km) est accessible.

Après c’est comme toujours une question d’entrainement : si tu veux commencer à progresser et à jouer des meilleures places sur les courses, l’entrainement devient obligatoire. Mais attention à bien s’entrainer en fonction des objectifs !

Pour finir, comment s’articule ton entrainement ?
En ce qui me concerne, c’est 3 entrainements Trail par semaine, plus une séance « fun » (le repos fait partie intégrante de l’entrainement !). En hiver, je fais du ski alpinisme, c’est moins traumatisant, et ça permet de rester en altitude !

Pour ceux qui ont été séduits par cette présentation du Trail, vous pouvez commencer à vous entraîner pour la prochaine Chambérienne !

Propos recueillis par Alexandre Leguen