Training Boxing

Lien vers l'application d'inscription

Présentation de l'activité

Le Training Boxing est un cours efficace et motivant organisé autour 2 concepts:

– La partie « Boxing Training » de la séance est axée sur les techniques de frappes pieds et poings de plusieurs arts martiaux, comme le karaté, la boxe, le taekwondo, d’arts martiaux. Les séquences de frappes se réalisent sur sac, pao, pattes d’ours et un travail d’enchaînements et de principe tactique avec partenaires.

– La partie « Conditon physique » de la séance axée sur des exercices de préparation physique et musculation type. Un coaching de groupe vous aidera à progresser et à dépasser vos limites, vous serez entraîné par la motivation du groupe.

L’aspect ludique est particulièrement intéressant, l’objectif étant de se dépasser, de se défouler au maximum, d’améliorer sa coordination, sa tonicité musculaire et son endurance cardiaque.

Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà pratiqué un sport de combat pour venir nous rejoindre.

Conditions d'enseignement

Pour accéder à la salle du Biollay :

282 chemin du biollay, il suffit de suivre l’allée entre le terrain de foot et les terrains de tennis.

Google Maps : http://goo.gl/maps/NPi7W

1 tapis de 280m2, spécifique arts martiaux dans la salle de sport de combat du CSSC.

Le praticable est partagé en 3 zones de combat réglementaires qui serviront aux différents groupes de niveau.

Conception de l'activité

L’approche des boxes pieds-poings* à l’Université est bâtie, sur l’activité duelle et non l’expression gymnique. Ainsi, les apprentissages sont centrés sur la gestion de la confrontation et ainsi la logique du jeu porte sur le gain du point. Néanmoins, l’acquisition et reproduction formelle de gestes techniques sont nécessaires à la pratique des sports de combat.
(*) Savate boxe française, Full-contact américain, Kick-boxing américain, Kick-boxing japonais…
Le Training Boxing fait appel aux différentes techniques de ces sports de combat mais sans combat. Le travail portera sur l’acquisition des techniques propres à ces activités et du développement de la condition physique par ces activités.

Logique interne de l'activité

On retrouvera les mêmes savoirs techniques et physiques mais il n’y aura pas de recherche d’opposition en situation d’assaut.

L’évaluation se fera donc sur des acquis techniques et physique.
La note /20 sera composée :
– 5 pts pour la technique
– 5 pts pour les enchainements techniques
– 5 pts pour le physique
– 5 pts pour l’investissement dans les séances.

Compétences spécifiques visées

. Produire différents types de gestes et trajectoires en combinant direction, hauteur et vitesse. Optimiser les enchaînements d’actions.
. Adapter sa position par rapport à l’adversaire et dans l’espace de jeu (placement, déplacement, replacement).
. Créer des déséquilibres chez l’adversaire (dans le temps et/ou l’espace) et les exploiter tout en défendant sa propre intégrité. S’organiser pour ralentir, gêner et empêcher le développement de l’offensive (Système défensif adapté et calculé).
. Repérer les conditions favorables au jeu rapide et les exploiter.
. Construire le point en adoptant des stratégies personnalisées en tenant compte de celles de l’adversaire.

Logique du comportement

L’étudiant, confronté à l’APSA, réagit avec une logique de fonctionnement particulière selon ses ressources et ses représentations. L’observation initiale des étudiants dans l’activité permettra donc de classer par niveau de pratique et de se fixer des objectifs en conséquence.
Les différents niveaux d’organisation du jeu repérés dans la pratique sont les suivants :

 

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 1 ?

– Adversaire perçu comme un partenaire. Centration sur soi et jeu subi.
– Energie mal contrôlée.
– Actions offensives isolées (courtes et sporadiques) sans interaction avec celles de l’adversaire.
– Peu de variété dans les cibles visées, les saisies et armes utilisées.
– Contre-offensives peu fréquentes.
– Mobilité faible et déplacements déstructurés.

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 2 ?

– Adversaire perçu comme tel. Engagement physique important.
– Actions variées : défensives, offensives et contre-offensives.
– Mobilité conséquente pour éviter d’être atteint.
– Déplacements pour se placer mais sans générer d’effet sur l’activité adverse.

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 3 ?

– Jeu intentionnel : chercher à créer et exploiter des ouvertures par des combinaisons d’actions.
– La défense sert de support à la contre-offensive.
– Enchaîne déplacement/replacement et offensive.
– Déplacements ayant une incidence sur l’adversaire.

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 4 ?

– Elaboration d’un plan d’action et sa régulation (mise en place de manœuvres d’anticipation, d’adaptation, d’exploitation et de déstabilisation).
– Se décentre de sa propre action pour observer l’adversaire et recueille des indices pertinents.
– Exploite l’espace de jeu d’une manière stratégique.

Modalités d'évaluations en fin de cycle

Tous les étudiants relevant d’une validation universitaire sont évalués en cours et fin de semestre.
L’enseignant délivre une note /20 :
– 15 pts après observation d’une séquence de jeu en opposition entre pratiquants de niveau équivalent.
/5 pts pour le niveau d’habileté technique,
/5 pts pour la mise en place de stratégie de combat,
/5 pts pour l’efficacité etle niveau atteint au terme des séances.
/5pts pour l’investissement dans les séances et le comportement global de l’étudiant face aux apprentissages.

Critères d'évaluations en fin de cycle

Elle suppose l’identification de savoirs, savoir-faire et savoir-être susceptibles d’être acquis par l’étudiant et repérables en termes d’attitude, connaissances et capacités.
Même si le but est de faire progresser les étudiants à travers différentes situations d’apprentissage, un effort est entrepris pour préserver l’aspect ludique de l’activité à base de jeux et d’assauts à thèmes.