Escalade

Lien vers l'application d'inscription

Présentation de l'activité

L’escalade est un sport consistant à atteindre le haut d’une structure, naturelle ou artificielle.

Le terrain de jeu du grimpeur est varié (bloc, falaise, grandes voies…).

Notre activité se déroulera sur des structures artificielles lors des cours et en falaise lors des sorties et stages.

 

Conditions d'enseignement

– Chambéry : 2 SAE (Structure Artificielle d’Escalade)

  • une avec 40 voies  de 11M à  14M  (Jacob)
  • une avec 60 voies de 9M (E.Allais )

– Annecy : 2 S.A.E

  • SAE d’Evire :  Hauteur :  11 mètres ; 22 couloirs ; 80 voies. Pan Güllich.
  • SAE des Glaisins (midi) : Hauteur : 12 mètres (21 mètres max. en développé) ; 28 couloirs ; 110 voies.

Conception de l'activité

Même si l’enseignement de l’escalade à l’Université se fait sur une S.A.E. ( Structure Artificielle d’Escalade ), nous n’ignorons pas l’escalade en milieu naturel – activité fort développée dans le bassin Chambérien- , d’ailleurs au printemps, le SUAPS propose des stages de 2 jours ainsi que des sorties en falaise à la ½ journée
L’escalade sur S.A.E. n’évacue pas l’incertitude du milieu liée aux Activités Physiques de Pleine Nature ( APPN ), au contraire : cette incertitude repose sur la méconnaissance des voies par les grimpeurs ; à savoir que, si la voie à grimper est connue dans ses moindres mouvements et détails de prise ou relief du rocher, l’incertitude de l’itinéraire disparaît au profit d’une activité de production de formes de la part du grimpeur. C’est pourquoi nous nous efforçons de renouveler les voies, varier les orientations des prises afin de maintenir cette incertitude qui sinon peut faire défaut. C’est là toute la richesse de la S.A.E. par rapport à un site naturel d’escalade.

Logique interne de l'activité

L’escalade implique une locomotion quadrupédique dans un milieu insolite et incertain, caractérisé par sa hauteur, son inclinaison plus ou moins grande par rapport à la verticale ainsi que la densité et la variété des points d’appui disponibles, pour parvenir au sommet de la voie par un itinéraire choisi, tout en préservant son intégrité physique ainsi que celle de l’autre .
L’escalade, à titre d’APPN, est donc une activité de déplacement finalisé, avec ou sans engin, seul ou à plusieurs, dans un milieu (naturel) complexe, varié et variable, impliquant la conservation de son équilibre tout en recherchant l’économie du geste.

Compétences spécifiques visées

  • Lire la voie et conduire son déplacement sur la ligne de cheminement la plus efficiente pour sortir la voie au moindre coût
  • Déterminer les passages difficiles et les points de moindre effort ( pour récupérer )
  • Utiliser des mouvements en mémoire ou en construire de nouveaux pour les adapter à la configuration des pas et passages
  • Utiliser les techniques appropriées pour assurer sa sécurité ( grimper en tête, s’assurer au relais, descendre en rappel, installer une moulinette ) ainsi que celle de l’autre ( assurer en moulinette, en tête, un second à partir du relais )

 

Logique du comportement

L’étudiant, confronté à l’APS , réagit avec sa logique de fonctionnement selon son vécu, ses ressources et ses représentations. L’observation initiale des étudiants dans l’activité permet de les situer dans des niveaux de pratique et de se fixer des objectifs en conséquence.
Les différents niveaux repérés sont les suivants :

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 1 ?

Niveau 1 = Gestion de l’équilibre

  • Refuse les déséquilibres
  • Trajet du CG linéaire
  • Favorise la suspension par les mains, pieds calés horizontalement
  • Prise d’informations dans un espace proche ( très à l’intérieur de l’envergure )
  • Peu de confiance dans l’assureur et le matériel, peur du « vide »

 

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 2 ?

Niveau 2 = Gestion du déséquilibre

  • Déséquilibre antéro-postérieur, d’où prise d’informations possible pour les prises de pieds
  • Utilise les orientations différentes des prises sans les optimiser
  • Utilise les carres internes et externes des pieds
  • Accepte la hauteur mais peur de la chute ( même en moulinette )

 

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 3 ?

Niveau 3 = Gestion perceptive

  • Déséquilibres latéraux, efforts perpendiculaires aux prises
  • CG à l’aplomb ou à l’extérieur des appuis
  • Utilise et optimise toutes les formes de prise et met en relation Pde P. et Pde M.
  • Anticipe le mouvement suivant
  • A repéré les passages difficiles ( rythme lent ) et les passages faciles ( rythme rapide )
  • Accepte la chute en tête mais peur de la chute en toit ( en arrière )

 

Quelles aptitudes sont attendues d'un sportif de Niveau 4 ?

Niveau 4 = Gestion mentale

  • Accepte de perdre un appui pour se déplacer ou s’équilibrer
  • Utilise les adhérences et les micro-reliefs
  • Sélectionne les prises en fonction des mouvements programmés, anticipe les mouvements
  • Rythme lent dans les passages faciles et rapide dans les passages difficiles
  • Accepte la chute quelle que soit la forme de la voie

 

Modalités d'évaluations en fin de cycle

Tous les étudiants relevant d’une validation en escalade en fin de semestre sont évalués sur 1 voie de leur choix ( en « moulinette » après 1 semestre de pratique, « en tête » après 2 semestres ) de la façon suivante :

8 points pour la motricité
7 points pour la performance
5 points investissement en cours, le comportement global de l’étudiant face aux apprentissages

 

Critères d'évaluations en fin de cycle

  •     Type de préhension et pose de pied
  •     Equilibre
  •     Optimisation de la voie
  •     Assurage